4

La rencontre entre Alassane Dramane Ouattara et Guillaume Soro à la présidence ivoirienne, le 2 Novembre 2017, a permis d’aplanir plusieurs mois de tension. Arrivée au palais d’Abidjan en fin d’après midi, le président de l’Assemblée Nationale a retrouvé le chef de l’Etat dans son bureau où étrait également présent Birahima Téné Ouattara. Ce dernier, ministre des affaires présidentielles et frère du président Alassane Dramane Ouattara, s’est aussitôt éclipsé laissant les deux hommes deviser durant une heure et demie. Selon nos sources, cet entretien a permis de régler des différents d’ordre personnel et protocolaire. Guillaume Soro s’est engagé à faire remonter davantage d’informations au chef d’Etat, en particulier par téléphone, relativesà son agenda et ses déplacements.
L’endurcissement d’Alassane Dramane Ouattara envers son ex protégé trouvait aussi sa cause dans ses propos critiques envers le couple présidentiel ivoirien attribué à Soro par les responsables burkinabés lors du 6 ème sommet Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, en Juillet dernier. La question de l’entrée de Soro au Rassemblement des Républicains (RDR) n’a pas été abordée durant cet échange. Le président de l’Assemblée nationale, qi a toujours montré sa réticence pour un poste au sein de la formation au pouvoir, devrait s’entretenir de ce sujet lors d’un nouvel entretien avec le chef de l’Etat. Sans attendre, Dramane Ouattara a toutefois fait nommer, le 20 Novembre 2017, l’ex patron de la rebellion des Force Nouvelles (FN) à l’une des vices présidences de son parti.

Lettre du Continent numero 765